JAMES (C.)

JAMES (C.)
JAMES (C.)

JAMES CHARLES (1906-1978)

Issu d’une famille américaine, Charles James effectue des études orageuses en Angleterre et en France avant de rejoindre ses parents à Chicago. C’est là qu’il ouvre, en 1926, une maison de modiste sous le nom de Charles Boucheron. Les premières clientes sont des amies fanatiques. Deux ans plus tard, il transporte son affaire à New York et vend des modèles au grand magasin Best & Co. L’été de 1929, James est à Londres où il devient vite la coqueluche de la société élégante ou cultivée: Virginia Woolf, parmi d’autres, admire ses créations. Malgré le succès de ses chapeaux, il connaît sa première faillite. Voyageant intensivement entre Londres et Paris pendant toute la décennie, James crée des modèles de chapeaux et de vêtements destinés aux confectionneurs américains, particulièrement Best & Co. et Marshall Field’s. Au nombre de ses premières grandes réussites, la robe «Taxi», une formule conçue dès 1929, qui atteint sa forme finale en 1933: un fourreau équipé d’une fermeture à glissière qui dessine une longue spirale autour de la silhouette. C’est en 1937 que James présente à Paris, dans le cadre d’un grand hôtel, sa nouvelle collection, qui comporte une série de manteaux constitués de bandes de gros-grain tissé par Colcombet. Ces manteaux à la coupe hiératique, étrange, sont appréciés des connaisseurs et font l’objet des célèbres photographies de Cecil Beaton. James a également conçu une étonnante veste de soirée, en satin molletonné, aux épaules intentionnellement exagérées.

De retour à New York en 1939, James y exerce une double activité de grand couturier exclusif et de concepteur de modèles de prêt-à-porter. Tandis que le couturier Castillo lui succède chez Elizabeth Arden où il fut modéliste de 1943 à 1945, James ouvre son propre salon de couture dans Madison Avenue.

Après la guerre, il présente à nouveau ses collections en Europe, tout en gardant la priorité à son salon américain. Il remporte en 1950 le Coty Award, distinction décernée par les journalistes de mode américains pour «le grand mystère de son chromatisme et l’art de ses drapés».

En 1953, James lance pour les tenues de ville la ligne «Empire», à la silhouette fuselée et longiligne. Cette formule sera généralement adoptée dans la mode occidentale à la fin des années 1950.

Renouvelant la coupe des manteaux et tailleurs, il apprécie la forme paletot, dont l’ampleur accentue la carrure des épaules. Ce sont pourtant les robes du soir qui assurent, à l’époque, la suprématie de James. Il s’y livre à son goût pour les grands enroulements, les contrastes de couleurs, les vertigineux bouillonnés de taffetas et les froissements de satin. Ce déploiement de lyrisme s’accommode d’une discipline rigoureuse dans la construction. Une robe du soir de James est presque toujours le produit d’une recherche structurelle exigeante. Ainsi, la célèbre robe «Trèfle à quatre feuilles» (1953) est composée d’un corsage bustier et d’une jupe évasée en satin blanc et satin noir, le tout nécessitant trente pièces dont, cachés à l’intérieur, un fourreau de taffetas, un premier jupon de support et, par-dessus, une sorte de crinoline sinueuse en Nylon baleiné, qui offre un soutien à la jupe quadrilobée, elle-même solidement maintenue en forme par une épaisse doublure en Nylon rigide. Ces spectaculaires modèles du soir n’autorisent souvent qu’une faible liberté de mouvement, ainsi la robe «Papillon» (1954), composée d’un fourreau très étroitement drapé, doté à l’arrière d’une énorme queue de mousseline, tulle et satin, qui balaie largement le sol.

Adulé par des clientes richissimes et excentriques dans les années 1950, puis négligé dans les années 1960, James connaît l’amertume d’un déclin rapide dans la décennie suivante, en même temps que s’accentue son caractère difficile, fantasque. Il meurt en 1978 dans une situation proche du dénuement. Le musée de Brooklyn, qui conserve une importante sélection de ses œuvres, lui a consacré une rétrospective en 1982.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Игры ⚽ Нужно решить контрольную?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • James — James, Henry James, Henry James, William * * * (as used in expressions) Agee, James Anderson, (James) Maxwell Audubon, John James Baldwin, James (Arthur) Balfour (de Whittingehame), Arthur James, 1 conde Ballard, J(ames) G(raham) Barrie, Sir… …   Enciclopedia Universal

  • James — hace referencia a: Personas de apellido James: Chris James, futbolista neozelandés; Daniel James, actor neozelandés protagonista de La Tribu; Etta James, cantante de Estados Unidos; Fitz James O Brien, escritor irlandés; Henry James, escritor y… …   Wikipedia Español

  • James — is a common English surname and given name: James (name), the typically masculine first name James James (surname), various people with the last name James James may also refer to: Contents 1 People 2 Places 3 Science and Technology …   Wikipedia

  • James II — may refer to:* James II, Count of La Marche (1370 1438), King Consort of Naples * James II (EP), the second EP by Mancunian band James * James II of Aragon (1267–1327), King of Sicily * James II of Cyprus (circa 1438–1473), Titular King of… …   Wikipedia

  • JAMES (W.) — JAMES WILLIAM (1842 1910) Psychologue nord américain, philosophe, leader du mouvement connu sous le nom de pragmatisme, William James était le fils d’Henry James, le disciple de Swedenborg, et le frère aîné d’Henry James, romancier célèbre,… …   Encyclopédie Universelle

  • James — prop. n. 1. William James, an American psychologist and philosopher (1842 1910). He was the brother of Henry James. Syn: William James. [WordNet 1.5] 2. Henry James, an American novelist and critic, born 1843, died 1916. He was the brother of… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • James I — may refer to:* James I, Count of La Marche (1319 1362), Count of Ponthieu * James I of Aragon (1208–1276), Count of Barcelona * James I of Sicily (1267–1327), King of Valencia * James I of Cyprus (1334–1398), Titular King of Armenia * James I of… …   Wikipedia

  • James —   [dʒeɪmz],    1) C. L. R. (Cyril Lionel Robert), westindischer Schriftsteller, * Tunapuna (bei Port of Spain, Trinidad) 4. 1. 1901, ✝ London 31. 5. 1989; war in den frühen 30er Jahren, von marxistischen und zeitweise auch trotzkistischen Ideen… …   Universal-Lexikon

  • James IV — may refer to:* James IV of Majorca (circa 1336 1375), King of Majorca * James IV of Scotland (1473 1513), Duke of Rothesay * James Gamble Rogers IV (1937 1991), folk artist * James H. Burnley IV (born 1948), American politician and lawyer * James …   Wikipedia

  • James — m English and Scottish form of the name borne in the New Testament by two of Christ s disciples, James son of Zebedee and James son of Alphaeus. This form comes from Late Latin Iacomus, a variant of Iacobus, Latin form of the New Testament Greek… …   First names dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”